Benoît GUIOT

Ce qu’on fait chez Veviba, ça peut ressembler à de la grande boucherie industrielle mais en réalité ça reste de l’artisanat car on ne remplacera jamais le coup de couteau du boucher.
Lire la suite →

Olivier GERARD

Bientôt nos fournisseurs recevront les données techniques de leur animal. Ils pourront les consulter sur internet en temps réel en toute sécurité et discrétion

Lire la suite →

Sabrina MICHEL

Nom du produit, poids, traçabilité, code-barres, prix de vente, date limite de consommation… c’est fou en fait tout ce qu’on peut mettre sur une étiquette

Lire la suite →

Didier LOUIS

C’est vrai que le métier est très exigeant, c’est vrai qu’il n’est peut-être pas très « sexy » mais, franchement, il a bien d’autres jobs qui ne sont pas plus « sexys » et qui paient moins bien.
Lire la suite →

Un service sur mesure pour des clients exigeants

Interview de Benoît Guiot, responsable du département « Prêt à trancher »

emplois-2La viande, Benoît Guiot est tombé dedans dès le début de sa carrière professionnelle. D’abord artisan-boucher, il a migré ensuite vers la grande surface avant de se mettre au service de Veviba. Il y est responsable du département « Prêt à Trancher », soit le centre névralgique de l’entreprise entre l’abattoir et la préparation des portions consommateurs.

Comment passe-t-on de la « petite » boucherie à l’industrie de la viande ?

Très naturellement en fait, on a beau travailler de grandes quantités, même à cette échelle le travail de boucherie reste de l’artisanat. Plutôt que d’avoir un artisan derrière sa table, ils sont plusieurs dizaines. C’est tout. Pour le reste, la maturation de la viande, la précision du coup de couteau, c’est la même chose.
Lire la suite →

Les Emplois

  • Intéressé(e)s ?

    Une nouvelle formation de boucher-désosseur sera organisée sur le site de Veviba au début de l’année. Elle sera précédée d’entretiens de motivation et de séances d’information.
    Une sélection suivra.

    Intéressé ? Renseignements chez EPICURIS par téléphone :

    085 27 88 60

Une première à VEVIBA

FORMATIONS bouchers-désosseurs

formationBoucher-désosseur… Ou comment transformer un quartier de bœuf de 200 kg en morceaux prêts à trancher d’abord, en steaks, côtes à l’os ou hamburgers ensuite. Le métier n’est pas simple, le sens du détail s’invite à toutes les étapes de la chaîne. Parce que le consommateur - c’est bien normal - est attentif non seulement au goût mais également à l’aspect visuel du produit.


Lire la suite →